La randonnée du mois

Présentation générale :

EN RAQUETTES A LA TETE DES CORBEAUX

Cette balade en raquettes assez courte vous permettra, par des chemins en balcon, de découvrir les deux versants  (La Bresse et Cornimont) de la Tête des Corbeaux, avec un petit passage « ludique » en forêt….

Données techniques :

Objectives :

Distance : 5,5 km
dénivelé + et – : 230 m
point haut 1106 m ; point bas 878 m

Indicatives :

difficulté : cotation CV niveau 2
temps de marche estimé 2 h ½
référence cartographique : 3618 OT)

 Accès au point de départ

Le point de départ se situe au col du Brabant, à 2,64 km du centre de La Bresse.

Itinéraire :

            Au col du Brabant, passer devant la chapelle (départ – km 0 – alt. 878 m) et s’engager sur la route déneigée (en principe) qui part vers le lac des Corbeaux. Dépasser la première ferme en contrebas à gauche et, au niveau du bâtiment d’habitation de la chèvrerie, quitter la route et chausser les raquettes pour prendre à droite le « Chemin du Miel ». Continuer sur ce chemin en pente modérée, tout en admirant le panorama qui s’offre de l’autre côté de la vallée (point n° 1 – km 1,06 – alt. 970 m). Reprendre la montée et poursuivre le chemin dans la forêt par un raidillon qui dure peu. La pente s’adoucit et on arrive sur la crête qui sépare les communes de La Bresse et de Cornimont, juste à côte de la Tête des Corbeaux (1086 m) sur votre droite.

              Ne pas continuer tout droit, mais s’engager vers la gauche en suivant la limite de communes (bandes de peinture sur les arbres de part et d’autre du sentier) jusqu’au sommet dénudé du « Haut de Supervallée », (point n° 2 – km 2,6 – alt. 1106 m), De là, se diriger à droite,toujours en suivant la limite communale et descendre (c’est la partie ludique de la ballade) un raidillon qui mène au Collet Mansuy (point n° 3 – km 2,8 –       alt. 1057 m).

            Laisser tous les chemins ou sentiers qui partent sur votre gauche et prendre le chemin à plat qui se dirige vers la droite. Après 380 m environ, on débouche sur la clairière de Rachute (pour faire « local, prononcer « Rahheutte ») et profiter de la vue qui s’ouvre vers les vallées de Xoulces-Cornimont et le Menil-Thillot. (point n° 4 – km 3,2 – alt. 1040m) . Dépasser la ruine de ferme à gauche et le petit abri du Club Vosgien sur la droite près de la fontaine, et continuer à descendre le chemin par la ferme de Macheramont. On arrive en vue du col du Brabant que l’on rejoint en continuant tout droit sur le chemin jusqu’à ce qu’il amorce un virage à droite (point n° 5 – km 4,65 – alt 932 m). Quitter alors le chemin vers la gauche pour descendre jusqu’au col du Brabant par le sentier.

Points remarquables :

A l’origine, le lieu ne comportait qu’une simple croix de bois, que deux légendes locales viennent expliquer…

                Une première légende dit qu’un jeune berger vit un jour une biche parmi son troupeau de chèvres. Il considéra que cette biche était celle qui avait allaité le fils de la comtesse Geneviève de Brabant (autre légende) et vint prier régulièrement à l’endroit ou paissait cet animal. C’est là que fut érigée la dite croix.

                Une seconde histoire nous rapporte que au temps de la guerre de trente ans, ou de la peste de 1764, on ne sait plus très bien, une jeune femme en détresse et son bébé cherchaient refuge un soir d’hiver aux alentours du col du Brabant. Toutes les maisons du lieu restèrent closes et les habitants découvrirent le lendemain les deux corps sans vie. Pour se faire pardonner, ils décidèrent d’ériger une croix en leur mémoire

Ce n’est que vers 1830-1832 que fut construite une  chapelle dédiée à Notre Dame des agonisants, en sa forme actuelle, par la famille Thomas Claudel, le curé de La Bresse étant l’abbé Thiébaut et le maire François Claudel. Fortement endommagée par les bombardements de 1944, la chapelle a été restaurée au début des années 1950.

En montant le Chemin du Miel, le panorama sur le versant sud s’étend (de gauche à droite) du Haut du Roc à Grouvelin, en passant par le creux du col des Moinats, la Pierre des 4 Communes, le Haut de la Basse des Feignes, la Truche, le Moutié des Fées, Col de Grosse Pierre et Roche des Bioqués.

        Peut être rencontrez-vous ici quelques skieurs effectuant la descente du versant des Bouchaux, 400 m de dénivelé hors piste….Au siècle dernier, eurent lieu ici quelques concours de descente à skis. Plus récemment, c’était le tracé traditionnel de la descente aux flambeaux effectué par les moniteurs de l’ESF

      En 1960, au bord de la route qui mène au Lac des Corbeaux, la famille Remy créait Supervallée : trois téléskis et trois pistes, 180 m de dénivelé, un bistro-restaurant « le Panoramic », premier domaine skiable « professionnel » de La Bresse, et qui culminait à peu près à l’endroit photographié ci-contre. Le ski alpin a migré depuis au pied du Hohneck, et les terrains ont retrouvé aujourd’hui leur vocation forestière originelle….

       Le Collet Mansuy forme une petite dépression permettant de passer du Lac des Corbeaux au versant de Xoulces. De cet endroit, vous pourrez, en suivant les balisages Club Vosgien, aller plus loin vers la Roche du Lac (non praticable en hiver) , vers la Croix Louis et le Col de la Vierge , ou redescendre vers le Brabant par le versant de Cornimont.

                A cet endroit a été érigée une stèle à la mémoire de Jean-Claude ABEL, jeune débardeur forestier décédé en 1978 au cours d’un accident du travail.

       La clairière de Rachute s’ouvre sur la vallée de Cornimont que l’on aperçoit tout au fond. Sur la gauche, on distingue les hauteurs du Ménil (le Tête des Champs) et le Col des Croix au-dessus du Thillot. Juste au-dessus de Cornimont, le sommet arrondi est la Tête du Canard avec sur la droite, la dépression du col de Morbieux.

                Les sources captées à Rachute alimentent les immeubles et résidences du Col du Brabant.

 

      Dans les années 60-70, plusieurs petites stations « satelllites » se sont créées sur divers sites de La Bresse : Lispach, Basse des Feignes et le Col du Brabant. Cette dernière a subsisté et comporte aujourd’hui un petit domaine familial équipé de canons à neige , de 3 téléskis, 8 pistes, sur un dénivelé maxi de 120 m,  Le site comporte également plusieurs chalets de tourisme, un centre de vacances collectif, deux restaurants.

Sur le plateau sommital, on peut pratiquer le kite-surf (ski tracté par un petite voile parapente). En été le col du Brabant est aussi le point de départ de nombreux itinéraires de randonnée.

Informations générales :

Contraintes particulières :

Itinéraire non balisé en totalité

Responsabilité :

le circuit proposé est emprunté sous la seule responsabilité des randonneurs.

Equipement du randonneur :

prévoir un équipement adapté à la marche hivernale en fonction de la météo du moment, de bonnes chaussures, des raquettes à neige et une paire de bâtons. Emporter une boisson et un coupe-faim n’est pas inutile.          

Carte avec itinéraire surligné et points remarquables numérotés

Profil avec indication des points remarquables ci-dessus

NB : La difficulté de la randonnée fait référence à la cotation en vigueur au sein du Club Vosgien de La Bresse et des autres associations.
Le tableau de référence est le suivant :

Fiche technique :

Téléchargez ici le dossier technique de la randonnée :

Dossier technique de la randonnée

 


 

Vous pouvez également lire ce QR Code pour télécharger le dossier.

Dossier RANDO

Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

Le Club Vosgien de La Bresse