Depuis l’équipe des baliseurs du Chajoux

Des marches d’escaliers pour le « Sentier du Paradis »

Depuis un certain temps, il en était question, comment améliorer la montée du sentier du paradis à partir de la route qui dessert les chalets dernièrement construits.

La pente est raide, quelques marches en pierres semblaient la solution approuvée par l’équipe de baliseurs. La démarche est faite par Michel POIROT auprès des Services Techniques et très rapidement une douzaine de bordures sont déposées au pied de la pente. Reste bien sûr la mise en œuvre :
                                             – préparer le terrain
                                             – retirer les cailloux gênants
                                             – creuser le lit des marches en respectant une pente régulière.

 Le savoir faire et l’expérience de chacun s’exprime.

 

Poursuivre la lecture...

Sentier du Valsche

Création d’une passerelle

Après des années et moulte discussions avec les autorités compétentes sur le site des environs de Machais, nous avons eu l’accord de réalisation d’un cheminement bois sur le sentier du Valsche . Ce sentier traverse une petite tourbière en pente qui était maltraitée par le piétinement et surtout par les roues de VTT. Le maintien en état était devenu impossible, nous y passions plusieurs fois par an,  les rigoles d’écoulement transversales étaient immédiatement détruites par les VTT.

Le parc des ballons a pris la charge financière de la fourniture des bois, la commune a assuré le transport, et le club vosgien a fait l’approvisionnement sur le sentier, et la réalisation de la mise en place.

Le parti de construction choisi est celui qui nous parait maintenant le plus  efficace sur les zones humides. C’est-à-dire : des piquets d’acacia assurent le contact avec le sol, des poutres en mélèze ou en douglas sont boulonnées sur les piquets, et des planches en mélèze ou en douglas sont vissées sur les poutres.

Le 7 septembre nous étions 13 baliseurs pour exécuter l’approvisionnement des bois depuis la route des Américains jusqu’au site, les piquets acacia avaient été approvisionnés le 4 septembre par une équipe de 5 baliseurs. La mise en place a été faite le lundi 10 septembre par 10 personnes, le mardi 11, par 10 personnes également et le mercredi 12 par 8 personnes.

Les chiffres de l’opération :

Longueur du cheminement  84 mètres, plus 10 mètres en aval.
142 piquets en acacia
42 poutres de 4 m et 4 poutres de 5 m
611 planches de 1 m
142 boulons et environ 2600 vis
Pour 227 heures de travail.

C’est presque un parquet de bal, venez l’essayer.

Reconstruction d’un Escalier L'escalier se trouve sur le sentier C3 qui mène au col de Grosse Pierre. Il se situe après le lotissement "La Roche".

Quand l'équipe des baliseurs du Chajoux joue aux bâtisseurs romains

Ah, cet escalier en bois pas très bien fait, pas pratique ces marches disparates, toujours un peu glissantes. Chaque année il faut intervenir.

Alors, qu’est ce que l’on fait ? La question revient régulièrement. L’équipe a donné son avis. C’est décidé, on le refait en pierre !

Anciennes bordures de trottoir, tuyau d’un bon diamètre dans le fossé, pierres concassées pour le blocage des marches. A la demande de Michel, le STM (Service Technique Municipal) nous fournira les matériaux nécessaires.

On démonte le vieil escalier enfoui dans la boue et dans l’herbe. La surprise commence, des brouettes et des brouettes de boue et de cailloux. C’est lourd à remuer cette « bodére » *.  Heureusement, il suffit de croiser la route pour vider les brouettes. Le fossé est creusé, le tuyau est mis en place, la plate- forme de départ est réalisée, paré pour poser la première marche.

Cette fois les spécialistes peuvent exercer leur talent, et marche après marche, à la force des bras, l’escalier se construit. Encore une marche et ce sera le premier palier. Niveau et alignement des nez de marches font l’objet de contrôles réguliers. Mais les bordures sont lourdes à remuer, il faut trouver des astuces pour faire moins d’effort, la tête travaille autant que les bras.

Une quinzaine de bordures sont posées sur un lit de cailloux, ce qui représente environ 5 tonnes de pierres remuées à la force des bras.

L’ouvrage est terminé, il a de « la gueule » comme on dit, et il durera comme au temps des Romains !

Bravo à toute l’équipe et merci aux services techniques pour leur approvisionnement rapide.

Merci également au voisin, M. Claudel, pour le prêt de matériel et le passage sur propriété pour faciliter l’approvisionnement du chantier.

Hubert GEHIN

* bodére = mot du patois bressaud voulant dire boue gluante et noire !

Les levées du Breuleux

Lorsque vous montez vers le Pré Jacquot au départ de Bellevue, vous laissez à gauche, la roche en Devaux puis le sentier qui va à la roche Beuty, prenez le prochain sentier à droite vers Les Baraques, (triangle rouge), il longe des ruines de maisons.

Les espaces agricoles, jardins et prés de fauche du secteur sont aménagés en terrasse, maintenus par des murs de soutènement  en pierres sèches : « les levées ».

Ce sont ces « levées » que nous avons voulu mettre en valeur, avec  en particulier ces petits escaliers qui permettaient l’accès et la desserte des terrasses.

Cette opération de mise en valeur a été faite par les baliseurs de Vologne au printemps 2017, c’est un début, dans la mesure du possible il faudra élargir le secteur et surtout entretenir et faucher la partie dégagée.

 

avant notre intervention
L'abattage
le mur dégagé
l'escalier avant
l'escalier nettoyé

Lac de la Lande Sentier du Tour de La Lande - Rénovation du platelage

Au printemps 2005, un platelage a été mis en place par le Club Vosgien de La Bresse, sur le sentier du tour du lac. Le but de l’opération est de canaliser les promeneurs et éviter le piétinement de la tourbière. L’inauguration de cette opération a été faite le 11 août 2005.

Continuer la lecture de « Lac de la Lande Sentier du Tour de La Lande – Rénovation du platelage »