Journée Randos pour Tous du 11 Juillet 2021 organisée par le Club Vosgien de La Bresse

Le Club Vosgien de La Bresse a organisé le 11 Juillet 2021 une journée Randos pour Tous.

 

 

 

Accueil, inscriptions et départs des balades à la maison des associations rue des Champions à La Bresse.

Au programme 6 balades sont proposées le matin et l’après midi, chacune accompagnée par deux membres du Club Vosgien de La Bresse.

1-Etang de Seichemer et lac des Corbeaux le matin, les Roches Beuty l’après midi.

2-La Brayote.

3-Le Brabant.

4-Etang de Xauxonfaing.

5-La Tourbière de Machais. Présence et animation de Charles Jud du Parc des Ballons.

6-Le Lac de La Ténine et le Lac tourbière de Lispach.

Les conditions météo ont été bonnes et le soleil bien présent à partir de la fin de matinée. Pour la pause déjeuner de midi un espace pique nique était aménagé derrière la maison des associations . L’apéritif et le café offerts par le club à tous les participants.

Les températures idéales pour la ballade ont permis aux 119 participants, dont 43 adhérents du Club Vosgien de La Bresse, d’apprécier les sorties proposées et ces instants de convivialité.

Merci à tous les bénévoles du Club Vosgien qui ont préparé cette journée et qui ont assuré la logistique.

Les photos de cette journée sont visibles sur le site clubvosgien-labresse.fr dans Galeries Photos

TOUR de LA BRESSE , nouveau balisage

Chers amis randonneurs, du nouveau sur les sentiers : pour effectuer le Tour de La Bresse, dans un sens ou dans l’autre, un nouveau balisage a été mis en place

Jusqu’alors , pour faire le tour de La Bresse par les sentiers balisés par le club vosgien , c’était un peu un jeu de pistes car il fallait suivre 17 signes différents, au risque de se tromper de direction.

Après réflexion et mise au point d’un logo spécifique validé par le comité , un nouveau balisage a été mis en place sur ce circuit d’environ 50 kms et 1800m de dénivelé, qui pourra ainsi s’effectuer dans les 2 sens sans problèmes .

Bien sûr ce tour peut se faire en plusieurs étapes, toutes très intéressantes par les nombreux points de vues sur La Bresse et par la diversité des sites traversés.

L’itinéraire emprunté reste au maximum sur le territoire de La Bresse, par préférence aux incursions  sur le versant alsacien .

Pour réaliser ce balisage , sans surcharger le travail des équipes de baliseurs , Michel P et Michel V, Gérard B et Bernard G, chargés de l’outillage nécessaire (signes de balisage, clous, vis, perceuse, taquets bois, échelle…)  ont commencé par le secteur du Brabant  .

Par tronçons de 2,5 kms,  il aura fallu  20 ½ journées de travail pour poser environ 800 logos et plus de 1200 supports , pour remettre à jour l’ensemble du balisage (dans les 2 sens) tout au long du parcours  .

Les mécanos du Club  ont préparé les supports en réalisant le perçage des plaquettes et des flèches .

Michel P , Michel V , Bernard G et Gérard B .

                                                                 Bonnes randos sur le Tour de La Bresse.

SORTIE DU 21 JUILLET

CLUB VOSGIEN LA BRESSE                   INFO SORTIE

Sortie du :   Mercredi 21 Juillet 2021                                     

Lieu : Le Valtin- Sérichamp etc

         Sortie à la Journée

Chef de course : Loïc Druart                                        

Tél : 06 06 66 03 83                        

Départ …09h30……………..du parking du stade des Champions, derrière « Sport Passion »

Retour vers …17h00………………….

Mode de transport : covoiturage

Nous nous rendrons à : Le Valtin

Kms aller- retour covoiturage pour se rendre au départ de la sortie : 40Kms

Nature de la sortie :    Rando pédestre

Niveau : 3                                        

Distance : 13kms                                                                 

Dénivelé positif : 600 m                                     

Commentaires : Au départ du village du Valtin , montée à Sérichamp, descente en direction de l’étang des Dames. Retour au Valtin.

Le repas de midi sera tiré du sac, prévoir ce qui vous semble indispensable.

Chaussures de marche nécessaire.

La sortie sera annulée en cas de mauvais temps.

Merci

Les sorties Randos du mercredi 19 Mai 2021

Enfin, nous voilà de nouveau autorisés à organiser officiellement des sorties au sein du club tout en respectant scrupuleusement les règles sanitaires et de distanciation en vigueur.

Le Club Vosgien de La Bresse propose à ses adhérents un programme de six randos par mercredi jusqu’à la fin juin, sur inscription et limité à dix participants par sortie y compris l’organisateur. (jusqu’à nouvelles recommandations)

                                                                 Au programme de ce mercredi 19 Mai

-Fond d’Artimont-Belle Hutte-le Régit (après midi)

-Sentier des carrières à St Amé (après midi)

-Rudlin-Gazon du Faing (journée)

-Xoulces-Blanfaing-ND de la Paix-Grande Roche (après midi)

-Prieuré d’Hérival-Chalet de l’Empereur-Vieilles Abbayes (après midi)

-Le Ménil-Chapelle des Vées-la Lochère-Rochelotte-Tête des Champs (journée)

Pour des raisons climatiques les balades vers Xoulces et le Prieuré d’Hérival n’ont pas eu lieu.

Le Sentier des carrières de St Amé

Huit personnes ont participé à cette sortie, avec des averses, mais aussi des éclaircies. Départ du parking du stade de Saint Amé vers 14 h, pour une ballade de 3 heures, majoritairement en forêt, vers le Bois des Corbelières, le Morthomme, et le Faing des Aulnées. Nous avons pu apprécier au passage le superbe point de vue des Carrières sur la Vallée de la Moselotte. Retour vers 17 h 30 au Stade, après une rando pas très difficile, mais toutefois un peu humide , et parfois un peu boueuse !!

distance: 9 kms , dénivelé positif : 290 m

Merci à Bernard Xolin

                                                                                    Rudlin et Gazon du Faing

Initialement prévue pour la journée, la rando a été réduite à la matinée pour des raisons de météo.

Nous sommes partis de l’étang des Dames au Rudlin, pour faire un aller-retour jusqu’à la Roche des Fées, par le même itinéraire.

A la montée nous avons pu voir la cascade du Rudlin qui ne manque pas d’eau en ce moment.

Nous avons ensuite longé les vestiges de la voie du funiculaire construit pendant la guerre de 1914-1918 pour assurer le ravitaillement de la crête.

En zigzagant dans la forêt, nous avons atteint la Roche des Fées, et la descente s’est faite par le même chemin.

De retour aux voitures vers midi, la matinée s’est passée sans pluie, avec même quelques rayons de soleil, nous avons traversé l’orage avec quelques grêlons en montant vers le Collet.

Huit personnes ont participé à la marche, dénivelé positif de 580 m  et 7.5 kms parcourus

                                                                                        Merci à  Jean Marie Géhin

                                                           Le Ménil-Chapelle des Vées-Tête des Champs….

Sept personnes au départ à 8 h du parcours de santé du Ménil.

Dès le départ nous traversons le ruisseau des Granges ( quantité d’eau exceptionnelle pour la saison) par le pont Chaly qui est magnifique..

Le sentier serpente par la Rouauche, le dessous de la Tête des Renards où une croix borde notre chemin. A l’heure de la « pause banane », nous arrivons à la Chapelle des Vés rénovée et inaugurée en 2000 ,  et profitons de la vue sur la vallée de la Moselle, le col des Croix, les Milles Etangs, le ballon de Servance…

Nous attaquons la montée vers le Four des Fées où la légende dit que des paysans qui travaillaient dans les champs voisins émirent le souhait de manger un gâteau. Quelle ne fut pas leur surprise en arrivant près du rocher de voir une magnifique pâtisserie cuite par les Fées et dressée sur une nappe blanche.

Dernière montée et nous rejoignons le col de Lochère et le chemin qui nous mène au col de Rochelotte pour le pique nique. Il est temps d’arriver car le dernier 1/4 d’heure se fait sous la pluie qui redouble de puissance pendant tout le repas.

Comme la pluie a cessé nous reprenons notre chemin par le vallon de la Kinsmuss, le chalet du Bonhomme, un petit oratoire ?? , la passe du  Sécheneux, la Tête des Champs avec sa chapelle de la Salette et la descente par la chapelle de Pitié et retour aux voitures.

Un peu de pluie également l’après midi,mais pas de quoi être mouillé.

Belle journée pour cette reprise.

                                                     Merci à Nicole Valdenaire et Hubert Géhin

                                                           Fond d’Atimont-Belle Hutte-le Régit

Si la pluie n’empêche pas les oiseaux de chanter, elle n’empêche pas les Bressauds de marcher.

Six personnes, avec capes, parapluies et sourires, ont fait 10 Kms dans la bonne humeur et dans le grand air du fond de Vologne. Malheureusement, vue la météo, pas de photos pour cette fois.

                                                                                        Merci à Michel Poirot                                                                              

Un merci aussi Michel Vial et Jacques Dieudonné dont les sorties n’ont pu avoir lieu à cause de la météo

La reprise des baliseurs de Vologne

Après un départ manqué la semaine dernière, pour cause de météo capricieuse, voilà le départ au boulot pour toutes les équipes de baliseurs.

Rendez vous individualisé par équipe, briefing de Jean Marie pour Vologne , et au travail. A y regarder de plus près la météo est toujours capricieuse.

Merci à nos trois photographes, Henri, Jean-Yves et Roger pour ces photos. Désolé pour le blanc de fin de matinée, il était encore congelé.

Loïc

LE FRENE DU BRULEUX

A sentier encombré, randonneur attentif

Victime du champignon appelé « chalara », ce frêne adulte est tombé en travers du sentier du Bruleux : ses racines sont pourries et partent en charpie si on les triture avec la main. Un coup de vent lui a donné le coup de grâce, comme à bon nombre de ses congénères dans ce secteur.

Celui-ci, qui n’a pas poussé bien droit, a eu l’idée de poser son coude sur le plat du sentier, offrant ainsi à quelque randonneur désireux d’une petite pause, un siège « juste à hauteur » ….

Si vous passez par là, profitez-en vite avant que les baliseurs, qui ont commencé le nettoyage des sentiers début avril, n’aient dégagé le passage.

En ce début de printemps, où tous les itinéraires n’ont encore pu être nettoyés des dégâts de l’hiver, restons prudents et gardons un œil sur les arbres en déséquilibre et les branches cassées mal accrochées.

Daniel MOUGEL

A la découverte de l’Etang de la Tourbière de la Morte Femme.

Les vacances de Février sont terminées, chacun a pu et su profiter des paysages vosgiens sous d’épaisses couches de neige.

Pour être tranquille et loin de la foule pendant cette période, j’ai emmené deux amis à la découverte de  la Tourbière de la Morte Femme.

Située à 615 m d’altitude, une des plus basses du département, c’est une tourbière acide et bombée.

Datant d’environ 6000 ans (hé oui) elle est considérée comme une « station relique de l’époque post- glaciaire ».

On y exploita la tourbe jusqu’en 1945.

Cette toubière de la Morte Femme située sur la commune de Gérardmer et incorporée à sa forêt domaniale en 1981 est gérée par l’Office National des Forêts de Saint Dié et est devenue Réserve Biologique Domaniale (RBD) en 1986.

Fin des années 1980, début des années 1990, création d’un étang artificiel d’environ un 1/2 hectare pour ré- humidifier la partie tourbeuse par capillarité, création de plusieurs « gouilles » (petites mares de quelques mètres carrés) dans les parties les plus sphaigneuses pour favoriser la reproduction (espèces rares de libellules, de papillons, de tritons etc)

Sur cette tourbière acide on y trouve le pin à crochets (Pinus uncinata), la droséra (rotundifolia et intermédia), la linaigrette (ériophorum vaginatum), la myrtille, l’endroméda polifolia etc, des papillons comme la nacrée de canneberge entre autres.

.

Un « CORST » (comité consultatif régional scientifique et technique) existe pour cette tourbière et a pour but de mettre en lumière les réserves biologiques,  la diversité forestière et favoriser la concertation entre gestionnaires, municipalité et représentants de l’administration.

Article inspiré de travaux de Mr PH.BRICAULT, ingénieur du GREF, Office National des Forêts de Saint Dié.

Voilà pour cette petite balade en découverte sur un site classé Natura 2000. Endroit bien caché, difficile d’accès mais d’une beauté toute sauvage qui ne laisse pas indifférent.

Malheureusement je n’ai pas pu trouver le pourquoi du nom de cette tourbière…

Galerie Photos

LES CROIX DE CHEMIN

par Daniel MOUGEL

Les croix de chemin font partie de ce qu’il est convenu d’appeler le « petit patrimoine », ou « patrimoine rural de proximité », dont le Club Vosgien porte, conformément à ses statuts, le souci de préservation.

Amorcé depuis quelques années, l’inventaire de ces croix sur notre territoire nous a amené à parcourir le territoire bressaud, des Feignes-sous- Vologne au Couchetat du Haut, du Brabant à la Rételère, soit une quarantaine de sites ainsi visités par une équipe du CV de La Bresse.

Dans un premier temps, Gilbert, Roland et Martial, ont procédé, avec toute la prudence qui s’impose, à un « rafraichissement » des inscriptions portées sur le socle de plusieurs de ces croix. Certaines annotations ne sont malheureusement plus lisibles, usées par les intempéries depuis plusieurs siècles… Ce travail minutieux a également comporté des interventions de dégagement du socle engazonné ou enfriché.

Dans un deuxième temps, Marie-Hélène, René et Daniel ont repris les chemins des croix, cette fois pour nettoyer leur environnement, enlever mousses et lichens, couper quelques branchages, établir un état des lieux, prendre des photos et relever les travaux souhaitables pour la préservation des croix et la sécurité des passants.

Entre ces deux étapes de travaux, quelques croix ont subi une rénovation : c’est le signe que ce petit patrimoine est important aux yeux des voisins, des familles concernées, ou d’autres anonymes qui perpétuent le souvenir d’un évènement ancien.                                                             

A l’inverse, quelques-unes de ces croix, abandonnées, supprimées à la suite de travaux d’aménagement, ou dégradées au fil du temps, ont disparu. Nous souhaitons toutefois ne pas omettre de signaler ces anciens emplacements. Aussi, l’équipe chargée de ce dossier est vivement intéressée par tous renseignements sur la présence de telles croix, leur emplacement, leur origine… Pour cela, toutes personnes détenant ce type de renseignement, et en particulier les adhérents du Club, peuvent prendre contact avec Daniel au 06 37 95 82 50.

La troisième phase de cette opération relative aux croix de chemin consistera à présenter le résultat des investigations entreprises, sous une forme qui reste encore à définir dans le détail, et surtout à mettre au point (textes, photos, documentation, références, etc…)

Il y a donc encore du pain sur la planche pour les mois d’hiver !.

Légende des photos jointes :

La grande croix, très visible et bien dégagée, se situe au lieu-dit « le Babiat » ; remarquer son fût cylindrique.

La petit croix, dite croix Coanus, se situe sur le chemin de la Courbe, en haut du talus, à 400m environ de la roche Ferranti en direction du Collet de la Mine